La grande finale NBA a débuté cette nuit. Entre la rencontre qui a été plus que passionnante, les polémiques sur l’arbitrage, la performance historique de LeBron James et la fameuse grosse bourde de J.R. Smith, le moins que l’on puisse dire, c’est que ce match 1 déchaîne les passions. 

Cette action restera probablement comme la plus stupide de toute l’histoire des finals. Incompréhensible ! Les Cavs sont dans leur match et sont en train de réaliser ce que personne n’osait croire. Il ne reste que quelques secondes au chrono, il y a égalité et Gorge Hill manque tout juste son deuxième lancer. J.R. Smith obtient un rebond offensif et part s’exiler loin du panier devant un LeBron XXL James désabusé. Il faut bien comprendre une chose, au moment où Smith à la balle en main, les Cavs ont une chance de remporter le match. Pourtant, le buzzer retentit, les Warriors respirent et on peut lire sur les lèvres du malheureux : « Je pensais qu’on était devant ».

Le parquet se vide petit à petit, les joueurs regagnent le vestiaire et forcément, la pression ne retombe pas de suite. Les journalistes envahissent les lieux pour comprendre ce geste. J.R. Smith aura finalement une autre explication.

« George rate son lancer-franc, je récupère le rebond et j’essaie de trouver de l’espace pour peut-être prendre un tir. Là, je crois qu’on va prendre le temps mort. » J.R. Smith, ESPN

Il précise que finalement, il connaissait le score du match à ce moment-là.

« Non je savais que nous étions à égalité. C’est juste que je pensais que nous allions prendre un temps mort parce que j’ai eu le rebond. Je suis sûr que personne ne pensait que j’allais tirer sur KD … je veux dire, j’ai vu KD juste à côté de moi, il avait déjà quoi, 4 blocs ?  je ne voulais pas être le 5e. » J.R. Smith

3 en fait. Tyronn Lue, le coach des Cavaliers a confirmé ce que nous pensions en voyant le match. Pour lui, Smith pensait être en avance d’un point. On apprend un peu plus tard, de la part d’un porte-parole, que les deux ne se sont pas encore entretenu sur la question. Quoi qu’il en soit, toutes ces déclarations apportent bien de confusions que d’éclaircissements.

Une grosse erreur qui rappelle effectivement d’autres grosses bourdes de fin de rencontre. On retient évidemment la faute technique donnée à Chris Webber alors qu’il demande un temps mort de trop en finale universitaire ou encore la bourde de Magic Johnson en 84 qui se terminera par la défaite des Lakers en prolongation. Une action frustrante pour LeBron qui réalisait un match historique, à plus de 50 points pour finalement perdre, de cette manière. Le King a tout de même rappelé l’importance de « passer à autre chose » et de rester solidaire, de ne jamais abandonner ses coéquipiers. Ce n’est pas dans la mentalité du meilleur joueur de la planète d’accabler son partenaire de jeu. Pour autant, les Cavs auront-ils une si belle opportunité à nouveau ? On est conscient d’une chose, c’était LE match à prendre pour Cleveland.

 

Alain Cucchi

Voir tous les articles

86 commentaires