La course au top 8 à l’ouest se poursuit en cette fin de saison et c’est toujours aussi passionnant. Contrairement à sa conférence voisine, les choses sont loin d’être définies et ça promet une bagarre rude qui sera menée jusqu’au bout des 82 matchs. 

La saison régulière se termine le 11 avril. C’est tout proche et chaque match est bon à prendre pour sécuriser un spot pour les playoffs. Pour l’instant, Seuls les Rockets et les Warriors sont assurés d’une place en séries éliminatoires. Portland, 3e avec un bilan 45-28 devrait prochainement et probablement suivre les cadors. Ensuite, c’est complètement indécis.

Le Thunder (4e – 44v-31d), Les Pelicans (5e – 43v-41d) et les Spurs (6e – 43v-41d) ont quasiment le même bilan et se battent aussi pour l’avantage du terrain. Les Pels et les Spurs ont un point commun : en l’absence de leur star (DeMarcus Cousins et Kawhi Leonard), Anthony Davis et LaMarcus Aldridge ont pris les choses en mains. L’intérieur de la Nouvelle-Orléans s’est mis en mission de qualifier son équipe en playoffs. Il est actuellement à pratiquement 30 points et plus de 10 rebonds de moyenne. Grosse échéance pour eux cette nuit, ils affronteront les Trail Blazers. Ils restent 8 matchs à jouer pour les amis d’Anthony Davis avec des confrontations plus qu’importantes dont Cleveland, OKC, les Warriors et les Spurs. Justement, San Antonio s’est fait peur récemment et s’est retrouvé 9e avec une tonne d’incertitudes. Kawhi Leonard est toujours aux abonnés absents et nous n’avons toujours pas d’éclairci dans le brouillard qui l’entoure. Pourtant, malgré une attaque à la peine, Aldridge a pris l’équipe sur ses épaules et a même marqué son carrer high dernièrement (45 points). Le calendrier des Texans est aussi loin d’être simple à aborder (Houston, Washington, Oklahoma ou encore Portland). Le Thunder est 4e avec une victoire de plus que ses deux concurrents.

Vient ensuite le Jazz. Salt Lake City retient son souffle. Utah est 7e de l’ouest avec 42 victoires et 32 défaites. Les coéquipiers de Rudy Gobert viennent de s’offrir une victoire importante face aux Warriors. Denver a perdu face à Philadelphie et Minnesota s’est effondré devant Memphis. Autant dire que le Jazz profite de la dernière nuit NBA pour prendre une belle option dans cette course. Pour autant, rien n’est acquis pour la clique de Rudy Gobert, qui va devoir poursuivre l’effort jusqu’au bout. Une qualification en playoffs doit intervenir à Salt Lake pour permettre à ce groupe d’évoluer. Leur fin de saison sera quand même compliquée à négocier. Ils auront un rendez-vous déterminant face aux Timberwolves le 4 avril prochain. Gobert se bat pour être défenseur de l’année, Donovan Mitchell pour le rookie de l’année. Cette équipe du Jazz ne lâchera rien.

Minnesota Timberwolves (42v-33d) : La blessure de Jimmy Butler a-t-elle été dévastatrice pour les jeunes loups ? Contrairement aux Pels, les Wolves peinent à gérer l’absence d’une de leurs stars. Wiggins et Towns se battent mais c’est souvent insuffisant pour aller décrocher une victoire. Pire, cette nuit, ils se sont effondrés devant les Grizzlies 101-93. Chaque match compte aujourd’hui et clairement, les Wolves se sont tiré une balle dans les pattes en s’inclinant à domicile devant Memphis, qui n’a plus rien à jouer. 7 défaites sur les 11 derniers matchs : ce n’est pas un bilan pour une équipe qui veut se qualifier. Les Timberwolves sont-ils en train de lâcher dans cette course ? Ils ont peut-être un calendrier plus abordable que les autres mais après tout, avec la défaite d’hier, tout est possible. Ils affronteront le Jazz et surtout, Denver (à 2 reprises) qui reste dans leur ombre.

Et derrière ?

Les Nuggets sont 9e avec un bilan de 40-34 ont un peu manqué une opportunité de mettre la pression sur les Timberwolves en perdant à Philly cette nuit. Ils restent à deux matchs de Minnesota. La franchise du Colorado a malgré tout un calendrier extrêmement relevé et une double confrontation ultra décisive contre les Wolves. Ils devront affronter Toronto, Indiana, Milwaukee, Portland ou encore OKC. Dur dur pour Denver. Les Clippers sont 10e et semblent quand même hors course. Les Californiens sont trop légers contre les grosses écuries de la ligue et vont devoir passer devant Portland, Indiana, Utah ou encore San Antonio. Une marche probablement trop haute pour cette franchise qui doit prendre sa reconstruction et son après Griffin au sérieux.

Alain Cucchi

Voir tous les articles

84 commentaires