Malgré une très belle entame de jeu et une meilleure envie de la part des coéquipiers de LeBron James, Cleveland s’est incliné 110 à 102 pour la troisième fois dans cette série. En face, Kevin Durant a tout simplement été légendaire : il a assassiné son adversaire de la même façon que lors du Game 3 en 2017. Une prestation historique pour un joueur unique. 

Cleveland démarre bien 

Pourtant, l’avantage est à Cleveland dans les premiers quart-temps. Plus sérieux, plus concentrés et plus combatifs, les hommes de Tyronn Lue ne comptent pas laisser filer cette rencontre. Kevin Love (20 points, 13 rebonds, 3 passes) fait part de son agressivité dès les premières secondes, LeBron James (33 points, 10 rebonds, 11 passes, 2 interceptions, 2 contres) est toujours sur un nuage et même JR Smith trouve la mire. L’entraineur des Cavs peut même compter sur l’apport surprise d’un Rodney Hood (15 points, 6 rebonds, 2 contres) qui a su saisir sa chance au bon moment. En bref tout sourit à Cleveland, sauf que de l’autre côté de la rivière, un certain Kevin Durant va leur faire vivre un cauchemar.

Kevin Durant, l’assassin légendaire 

Malgré un tir très important de la part de Stephen Curry dans le money time, le meneur de la baie gêné, non seulement par les fautes, a été extrêmement maladroit sur cette rencontre. Klay Thompson, lui non plus, n’a pas été au rendez-vous et les Splash Brothers combinent un vilain  7/27 aux tirs dont un 3/15 à 3 points. Les Warriors partaient donc avec un gros handicap mais Kevin Durant en a décidé autrement. L’ancien joueur du Thunder nous sort peut-être là, son meilleur match en carrière, tout du moins en ce qui concerne l’enjeu de cette série. Une prestation qui frôle la perfection : 43 points, 13 rebonds et 7 passes décisives à 65% de réussite aux tirs. Trois points, mi-distance, lay-up, fadeaway, l’ailier de Golden State a tout simplement étalé sa palette offensive en long, en large et en travers. Son impact défensif a été là aussi une des clés de cette victoire sans oublier ce tir à 3 points qui rappelle forcément celui de 2017. En bref, Kevin Durant a été extraordinaire et s’octroie même le plaisir de battre son record de points en playoffs. Rien que ça.

Jordan Zabatta

Voir tous les articles

27 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*