La finale de Conférence à l’Est est certes moins séduisante que sa soeur mais propose une bonne dose d’intensité. Les C’s mènent 1-0 après un premier match plein de maitrise. Le match 2, c’est cette nuit. 

Le match 1 a ressemblé à la promesse d’une série incroyable, notamment pour les Celtics. Ils ont maitrisé le match avec beaucoup de présence tactique, une haine défensive intense, des shoots, du mouvement et surtout la gestion du King. C’est le principal problème des Celtics : limiter au maximum LeBron James, puisqu’il est vraisemblablement impossible à arrêter. Marcus Morris a déclaré être l’un des seuls à pouvoir défendre sur James, et pour le moment, il assume assez bien ses propos. Les C’s sont susceptibles de s’adapter à toutes les situations, peu importe qui se présentent pour jouer et qui sont aptes à jouer du côté des verts. À défaut d’avoir le roi de leur côté, ils sont les rois de l’ajustement. Et le basket, c’est avant tout collectif. Terry Rozier n’a pas réussi à être prolifique en matière de points mais a tout de même été remuant en rebonds (6 rebonds) et en passes (8 passes). Jayson Tatum, meilleur marqueur de Boston dans ces séries termine avec 16 points. Les Celtes sont sur une fiche de 8-0 à domicile ce qui constitue une motivation supplémentaire pour poursuivre cette invincibilité au TD. Les hommes de Stevens vont-ils se déplacer à la Q Arena à 2-0 ? Une victoire ne fait jamais la série !

Cleveland sait une chose : l’équipe devra faire mieux, bien mieux si elle veut remporter ce deuxième match. Dans l’adresse déjà, les Cavaliers ont shooté à 4/26 de derrière l’arc. Puis ils se sont fait démonter dans la raquette notamment grâce à l’activité d’Al Horford en encaissant 60 points dans la peinture. Peut-on espérer voir Tristan Thompson faire son retour dans le 5 pour gérer l’apport d’Horford et le limiter ? C’est possible lorsque l’on voit le bien que ça leur à fait dans le match 7 contre les Pacers. Il est plus mobile défensivement et plus dur sur l’homme. LeBron fera forcément mieux, c’est inévitable. Il pourrait d’ailleurs devenir le premier joueur à marquer 1000 points en série contre une équipe au cours de sa carrière. Encore un record. Kevin Love, bien que dominé par Horford, revient quand même à un niveau correct et décent. Il est à 23 points de moyenne au cours des quatre derniers matchs. Bon point pour l’Ohio, Cleveland est adroit sur la ligne. James précise que l’ajustement sera la clé du succès : « les équipes s’ajustent d’un match à l’autre en se demandant comment s’améliorer. Je pense que c’est une question évidente. » LeBron James va-t-il regarder les finales sur son canapé, pour une fois ? NUIT BLANCHE !

Alain Cucchi

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*