Après les deux premiers matchs au TD remportés de belle manière par les C’s, Cleveland a su être intraitable à la Q Arena. Retour au TD avec une toute nouvelle confrontation à aborder. 

Les Cavaliers ont su, grâce à des matchs 3 et 4 maîtrisés, rendre la série passionnante. Les finales de conférence nous gâtent cette année. Plusieurs questions : Les Celtics peuvent-ils continuer à être irrésistibles au TD ? Les Cavaliers ont-ils finalement repris le dessus ? Cleveland a enfin pris la mesure du match dans les dernières rencontres. Dans les deux premiers matchs, les joueurs en dehors de Love et James cumulaient 30 points. Trop faible. Dans les matchs 3 et 4, ils cumulaient respectivement 71 et 58 points. Tout ça pour préciser qu’en dehors des problèmes défensifs évidents, c’est aussi la production des joueurs entourant le King qui a causé les deux défaites des Cavs. Mais les deux équipes ont un point commun : elles ont du mal sur la route. La clef de cette série est surement bien cachée quelque part dans une victoire à l’extérieur pour l’une des deux équipes.

Boston doit espérer retrouver la fougue et la force d’Al Horford. Au-delà de son impact défensif, ses 20 points faisaient un bien fou à cette équipe toujours privée de ses stars. Depuis, il a chuté à 12,3 points. Le retour de Tristan Thompson en titulaire gêne le numéro 45 de Boston. Les C’s sont plus forts tactiquement et même en matière de talent, ils commencent à titiller beaucoup d’éléments d’en face. On connaît l’importance d’un match 5 en série. On peut croire que le gagnant de cette nuit prendra un réel avantage dans cette finale. Une défaite forcerait les Celtics à se déplacer à la Q pour rester en vie. Une situation que les hommes de Brad Stevens voudront à tout prix éviter. Plus que jamais pour les verts : home sweet home.

Mais Boston n’a pas LeBron James qui continue d’être royal. Il balance des 40 points à tout ça sans oublier l’impact qu’il a sur le rythme et les passes. Il est beaucoup trop fort. Il aime jouer dans les salles chaudes et cette nuit, il aura dans son dos une marée verte. 44 points dans le match 4 et il n’est pas près de s’arrêter. Le roi tient à conserver son trône à l’est. Autre atout important : les Cavaliers ont tout de même l’expérience des moments cruciaux et c’est peut-être ce qu’il manque aux jeunes Celtes. Tout dépend toujours de James, la manière qu’il a de mettre en lumière ses équipiers. Dans le match 4, il a reçu de l’aide de Thompson dans la raquette et surtout de Korver sur les extérieurs. Kevin Love et Jeff Green jouent tous les deux avec une blessure mineure.

Après un game 3 largement maîtrisé par Cleveland et un match 4 plus serré où les C’s pouvaient nourrir des regrets, la série revient à Boston. Brad Stevens l’a dit, collectivement c’était bien, mais les Cavs ont mieux joué. Il va falloir que les C’s se dépassent pour se mettre en position favorable dans cette série de 3. Qu’est-ce que c’est beau les finales de conférence cette année ! NUIT BLANCHE.

Alain Cucchi

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*