Le match 4 des finales de l’ouest se dispute cette nuit à l’Oracle Arena. Les Warriors mènent la série 2-1 de fort belle manière. Houston va devoir s’arracher, et plus encore, pour vaincre les champions. Rendez-vous à 3h !

Le Game 3 ? Une véritable correction. Un match qui s’est terminée avec 41 points d’écart, plus large défaite de Houston et plus large victoire de Golden State en playoffs. Les stars Texanes n’en font pas assez pour inquiéter la Dubs Nation. Dans le match 3, Paul est à 25% du parking et Harden à 33%, c’est un peu mieux. Il termine avec 20 points, 9 passes et 5 rebonds. Est-ce suffisant ? probablement pas. Les deux cumulent 33 points sur 32 tirs. Clint Capela, facteur X de Houston ne parvient pas à prendre le meilleur sur Green. Il ne le titille même pas. Inutile de préciser qu’il faut faire beaucoup mieux sinon le rêve de Houston va rapidement virer au cauchemar. Le match 2 a tourné à leur avantage, ils savent comment jouer pour au moins poser des problèmes aux champions en titres.

Houston a quand même un gros problème à gérer : Stephen Curry. Sans lui, les Warriors sont capables de gagner et en plus de bien jouer au basket mais avec lui sur le parquet, il flotte quelque chose d’écrasant au-dessus du match… notamment sur ce Game 3 : 18 points à 7/7 dans les premières minutes du troisième quart-temps. Curry est un joueur dangereux par sa polyvalence. C’est ce qui le rend insolent, il drive, il passe, marque de n’importe où, n’importe quand et possède un vrai QI basket. Tout ça, nous le savions déjà, mais le rendre réel, peut-être quelque chose de terrifiant pour les fusées. Petite ombre au tableau pour cette 4e rencontre : Iguodola est toujours considéré comme « questionable ». Bonne nouvelle, l’IRM n’a révélé aucune fracture. Il est à 8,7 points et presque 5 rebonds de moyenne depuis le début des playoffs.

Il s’agit de voir la série comme un tout plutôt que des éléments individuels. Certes, c’est compliqué d’y voir de bons signes pour les Rockets après cette déroute de 41 points. Pourquoi ne pas y croire ? ils ont après tout remporté le game 2 par 22 points. On ne pourra pas limiter la saison des Rockets à cette série, quoi qu’il arrive. C’est intriguant et excitant de voir comment Harden et ses amis vont rebondir. Ils ont les armes pour courir à côté des champions. Mais avoir les armes n’est pas une garantie de victoire. NUIT BLANCHE.

Alain Cucchi

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*