Dans la défaite des C’s cette nuit face aux Pacers, Kyrie Irving a du laisser ses coéquipiers pour la totalité de la deuxième période. La faute a un genou douloureux. Le meneur All Star avait déjà manqué le match face aux Bulls pour se reposer.

Kyrie Irving va prendre un repos prolongé pour se reposer et soigner une douleur persistante au genou. Déjà absent pour un match la semaine dernière, le meneur a laissé ses équipiers lors de la deuxième mi-temps de la rencontre face aux Pacers de l’Indiana au TD Garden. Sans lui et privés d’Al Horford et Jaylen Brown, les Celtics se sont presque logiquement inclinés après avoir mené de 12 points. Il avait déjà ressenti des douleurs lors du match contre les Rockets.

« Je pense que le repos sera la meilleure chose à faire pour moi, plutôt que d’espérer que ça passe d’ici deux ou trois jours » a déclaré Irving à ESPN. « Ça me fait plus mal que je ne le voudrais, alors je vais prendre le temps nécessaire ».

On l’a donc compris, le meneur star de la franchise verte devrait manquer quelques matchs d’ici la fin de la saison. C’est probablement une bonne idée dans l’optique des Playoffs qui arrivent à grands pas. Lorsque l’on regarde de près, on peut quand même dire que Boston est solidement attaché à la seconde place et semble avoir laissé les Raptors s’échapper. Les Pacers, troisièmes, restent assez éloignés des Celtes.

« Je ne suis pas inquiet. Vu où on en est dans notre saison, je suis à l’aise. Quand je reviens sur le terrain, je veux pouvoir jouer au niveau que je souhaite et auquel je m’attends. Pour le moment, je ne peux pas. »

Irréprochable dans ces choix et son coaching, cette décision a été approuvée par coach Stevens et a déclaré : « Nous ne savons pas ce que c’est, probablement une douleur générale au genou ». Le président des opérations sportives des C’s à déclaré à radio que cette douleur devrait sûrement être géré « pour le reste de sa carrière ». Pour rappel, Irving avait subi une intervention chirurgicale à la rotule lors des Finals 2015. Le timing est bon, à voir comment les Celtics s’en sortiront sans lui.

Alain Cucchi

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*