Le Roi a 33 ans, le prince a 14 ans. Et le rêve du King c’est de se retrouver sur son terrain de jeu favori, un parquet, avec son fils, avant la fin de sa carrière. Pas totalement impossible.

LeBron James II n’aurait même pas besoin qu’on apprenne à prononcer son nom. S’il arrivait sur le circuit NBA, ce serait avec le statut de star, avant même qu’on l’ait vu toucher un ballon. LeBron père, explique en effet en interview que son plus grand accomplissement serait de jouer avec ou contre son fils en NBA.

Un projet qui peut sembler un peu utopique, puisque le système de draft ne permet aujourd’hui d’arriver en NBA qu’à partir de 19 ans. Dans cinq ans, le fils pourra jouer mais le père, qui aura 38 ans, risque de ne plus être dans la Ligue. Quoique…

Le King pourrait être tenté de quitter Cleveland cet été. Serait-ce pour mieux revenir ? Et accueillir son fils dans l’équipe dans cinq ans, l’intégrer durant une saison ou deux et partir dans la gloire de celui qui a préparer le futur de son fils et de son équipe ? Parce que LeBron II éblouit déjà les spécialistes du basket de jeunes. LeBron aura préparé et entraîné sa progéniture pendant des années pour ce moment !

Bref on est dans le rêve, dans l’utopie … mais pourquoi pas ? LeBron est dans une forme olympique à 33 ans, réputé pour entretenir son corps comme une machine, sans rien laisser au hasard. Se prépare-t-il à un dernier coup d’éclat en NBA : terminer sa carrière en jouant aux côtés de son fils dans la plus prestigieuse ligue du monde ?

Damien Orsat

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*