Le premier match a tourné à la correction. Les Rockets ont dominé des joueurs du Jazz épuisé par leur combat face à Westbrook. Le match 2 a été plus disputé et Utah l’a emporté dans le Texas. Le match 3, c’est ce soir, à Salt Lake City. Musique ! 

C’est comme ça que ça s’est passé pour le Jazz contre le Thunder. Ils ont volé le match 2 puis ont gagné les deux autres rencontres à domicile. Cette statistique est à prendre avec des pincettes puisque l’adversaire n’est pas non plus le même. Il n’empêche qu’Utah a réalisé un nouvel exploit dans ces playoffs grâce à une excellente entame de match, un Donovan Mitchell certes un peu maladroit mais intenable, remuant. Il a su organiser le jeu et faire jouer les soldats autour de lui. Gobert à lui aussi été important dans cette partie. Que faire cette nuit ? réitérer l’exploit, bien qu’il soit plus que probable de voir des Rockets vexés et un Harden intraitable dans la rencontre de cette nuit. En tout cas, ce scénario semblait irréalisable l’été dernier pour Utah, quand Hayward a annoncé son départ pour Boston. C’est bien vrai, non seulement ils sont à la tête d’une très belle saison régulière mais sont en mesure d’afficher quelques jolies certitudes en playoffs. On ne se lasse pas de le répéter.

Les Rockets vont-ils douter ? On a plus envie de croire à un faux-pas, une erreur de parcours qu’une véritable fessée. Cette défaite fait probablement remonter quelques interrogations chez les observateurs et les fans de la franchise. La capacité de James Harden à réussir dans les moments durs, Mike d’Antoni est un coach de saison régulière, Chris Paul est incapable de se rendre en finale de conférence. Pas de conclusions hâtives. Il faut se dire que c’était juste un match et qu’ils sont tombés sur une équipe du Jazz dans un grand soir. Houston a des certitudes dans le jeu. Ils sont conscients de leurs forces et de leurs faiblesses. Leur objectif sera simple cette nuit : récupérer l’avantage du terrain et se remettre dans le sens de la marche.Remettre un peu d’intensité. Tout va se jouer autour de la défense pour Harden et les siens. Ils sont parfaitement capables de gagner même lorsque leur défense n’est pas au rendez-vous. En ajoutant la défense, nul doute qu’ils finiront par s’imposer. Houston tremble depuis l’année dernière et ce game 6 contre San Antonio mais du calme, ce n’était pas un game 7. NUIT BLANCHE !

La stat : Lorsque les Houston Rockets ont fait face a une équipe en réussite au tir (50% ou plus), ils affichent un bilan de 8-8. 0 victoire lorsque Houston est en dessous des 46% au tir. Evidemment, si les paniers viennent à manquer …

Alain Cucchi

Voir tous les articles

63 commentaires