La trade deadline prend tout son sens à Cleveland. Le message envoyé à LeBron est clair à présent. 6 joueurs sont concernés par les deals. Les Cavs ont quasiment refait leur effectif. Retour sur une deadline complètement folle dans l’Ohio.

Après les échanges entre Cleveland et Boston cet été et l’arrivée de Dwayne Wade et Rose dans l’effectif, les Cavs semblaient bien mieux équipés avec une profondeur de banc plus conséquente. Actuellement 3e à l’est, le paradoxe est total, car la franchise de l’Ohio joue mal. Les nouveaux joueurs n’ont jamais trouvé leur place. On était très inquiet pour la fin de saison de LeBron et les siens tant les Celtics et les Raptors proposent un basket bien plus intéressant en ce moment. Les Cavs ont pris les choses en main en chamboulant tout l’effectif.

Le premier deal de la soirée concerne Isaiah Thomas. L’ex Celtics est envoyé du côté des Lakers de Los Angeles en compagnie de Channing Frye contre Larry Nance Jr et Jordan Clarkson. Les deux anciens Cavaliers apportent avec eux le tour de draft des Cavs dans leurs valises. D’un point de vue sportif, ce trade n’a pas beaucoup d’intérêt pour les Lakers surtout avec un certain Lonzo Ball dans leurs rangs. La franchise mythique de L.A pourra par contre s’offrir deux gros contrats cet été étant donné que Brook Lopez, Kentavious Caldwell-Pope ou encore IT seront libres. En revanche, du côté de Cleveland, pas mal de choses sont à dire. Avec Larry Nance Jr et Clarkson, les Cavs ont obtenu deux joueurs plutôt athlétiques et qui peuvent être sérieux en sortie de banc.

À peine remis de nos émotions, on apprend un trade complètement dingue entre trois équipes. Les Cavaliers reçoivent Rodney Hood (Utah Jazz) et George Hill (Sacremento Kings), en échange, ils envoient Derrick Rose et Joe Crowder à Utah. Les Kings récupèrent Shumpert (Cleveland) et Joe Johnson (Utah Jazz). Pour finir, Dwayne Wade retourne à Miami contre un second tour de draft. Tout a quasiment changé dans l’Ohio et l’effectif est assez intéressant, peut-être mieux que le précédent. George Hill sera donc le remplaçant d’IT à la mène. Cela va rendre la fin d’année NBA très intéressante, car le signal envoyé aux autres équipes est bien réel. Toronto et Boston sont prévenus et les playoffs s’annoncent pimentés. L’équipe est très sympa sur le papier, mais le plus gros point faible des Cavs est encore là  : Tyronn Lue.

La question : Cavaliers, un chamboulement nécessaire ?

Alain Cucchi

Voir tous les articles

64 commentaires