Nouvelle grosse performance de la part des Rockets dans cette finale de conférence à l’ouest. Ils mènent 3-2 et vont devoir se déplacer à l’Oracle pour tenter de décrocher les Finals NBA. Mauvaise nouvelle dans l’équation, CP3 est incertain pour cette 6e rencontre.

Le Toyota Center était en fête cette nuit. Confettis et cris de joie pour accompagner les joueurs de Houston dans les vestiaires à la fin du match. Tout simplement parce que les Texans ont battu les Warriors lors de ce 5e match. Mais cette victoire garde un arrière-gout amère. Le meneur Chris Paul, déjà touché au pied lors de cette série, a dû quitter ses partenaires lors des dernières minutes pour une éventuelle blessure aux ischio-jambiers. Il est bien entendu incertain pour le Game 6 en Californie. Pourtant, le joueur lui-même se veut extrêmement optimiste et rassurant.

« Tout vas bien » déclare CP3, et à la question de sa présence pour le match 6, il répond « oh ouais ! ». ESPN

Son coach Mike D’Antoni est bien moins catégorique. Au contraire, il préfère temporiser et parler d’autres joueurs.

« Nous verrons (s’il peut jouer au Game 6), il sera évalué demain. Evidemment, vous l’avez vu boiter, c’est un dur. Ils feront tout ce qu’ils peuvent faire, s’il est là, super, sinon, nous avons assez de gars. Tout ira bien, nous devons juste continuer à faire ce que nous faisons » – Mike D’Antoni

Chris Paul, qui joue sa première finale de conférence, après 13 saison passées en NBA, est plutôt décisif. Il a marqué 18 de ses 20 points dans la deuxième mi-temps du match. Il a dû quitter ses coéquipiers à quelques minutes du terme après avoir boitillé durant deux possessions. Il a ajouté également 7 rebonds, 6 passes et 3 interceptions. Rien n’est encore officiel pour le joueur des Rockets et une absence de CP3 serait dramatique pour les Rockets. Houston tourne à 7 joueurs à présent et c’est logique vu l’importance de l’évènement. De plus, c’est lui qui a relancé les Texans. Si Paul devait renoncer à sa place pour le match 6, Mike D’Antoni a déjà annoncé qu’il utiliserait Eric Gordon à la création. Un choix déjà testé en début d’année. Houston a une fiche de 15-6 cette saison lorsque Chris Paul était absent.

« Il y a une inquiétude, évidemment. J’espère qu’il va bien, j’espère qu’il ira mieux, et si ce n’est pas le cas, quelqu’un devra le remplacer et faire que nous avons fait depuis le début de l’année et essayer d’aider l’équipe à gagner. » Trevor Ariza

Après un match 3 déroutant pour les Rockets avec 41 points d’écart, on n’imaginait pas Houston revenir de cette façon. Ils ne sont qu’à une victoire de sortir Golden State et d’accéder aux Finals. Mais pas de précipitation. Il reste au maximum, deux matchs à jouer dont un match 6 tellement décisif à l’Oracle Arena. Pour les Warriors, ce sera vraiment win-or-stay home. Un match 7 pour cette finale, vous n’en rêvez pas ?

Alain Cucchi

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*