En remportant le match 5 96-83, les Celtics ont fait un grand pas vers les Finales NBA. Car même en perdant le prochain match à Cleveland, les joueurs de Boston savent que le match 7 sera au TD Garden, salle où ils enchaînent les victoires, comme cette nuit.

Dès le premier quart-temps, les Celtics prennent les choses en main, le score est de 32-19 pour Boston après les douze premières minutes. Après ça, les Celtics vont exceller défensivement. En face, Cleveland semble retomber dans ses travers, perdant notamment cinq fois la balle en un seul QT ! George Hill et JR Smith ont été catastrophiques encore de nouveau, après des matchs à Cleveland pourtant corrects. A eux deux, ils perdent trois ballons et marquent seulement 9 points, avec une adresse calamiteuse (1/5 pour Hill et 1/6 pour Smith). De leur côté, LeBron et Love ont des stats très correctes (LBJ : 26 pts, 10 reb, 5 ast / Love : 14 pts, 7 reb, 2 ast). Mais James a semblé fatigué. Epuisé de devoir prendre chaque match à son compte, après sept matchs face aux Pacers, et déjà cinq dans cette série, plus toute une saison régulière et quatre matchs face à Toronto. Bien qu’il ait assuré ne pas être plus fatigué que les autres, certaines grimaces sur le banc l’ont trahi : il commence à se sentir bien seul.

Côté Boston c’était tout l’inverse : jeunesse et collectif. Tatum a encore été impressionnant, avec 4 interceptions précieuses en plus de ses 24 points, 7 rebonds et 4 passes décisives. Avec Jaylen Brown (17 pts) et Al Horford (15 pts, 12 reb), les trois ont donné le rythme du match, et emmené les Celtics si loin, que jamais Cleveland n’a été en mesure de revenir. Tatum est tout proche d’un record : il lui manque un match à 20 points ou plus pour égaler Kareem Abdul-Jabaar et ses dix matchs à plus de 20 points pour un rookie en playoffs. Il est d’ores et déjà le plus jeune joueur de l’Histoire de la NBA à inscrire 20 points dans une finale de conférence. De leur côté Marcus Morris et Marcus Smart ont inscrit 13 points chacun, histoire d’encore une fois souligner la force collective de cette équipe de Boston, chez qui le danger vient de partout.

Il reste donc deux matchs pour Boston, et une seule victoire leur suffit. Cleveland doit gagner les deux pour espérer aller défier Houston ou Golden State en Finales. Les Celtics ont en tout cas fait durer leur série d’invincibilité : 10 matchs, 10 victoires à domicile en playoffs. Il leur en reste un à Cleveland, où les Cavs ont gagné les matchs 3 et 4, puis possiblement un match à Boston. La question désormais est : est-ce que Cleveland va réussir à égaliser dans la nuit de vendredi à samedi ? Si Boston gagne, ils seront en Finals pour la première fois depuis 2010.

Damien Orsat

Voir tous les articles

11 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*